Bien lourd sera l’héritage de l’après Slim Riahi ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 9 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
11
2018

CA: 21,8 millions de dinars de dettes

Bien lourd sera l’héritage de l’après Slim Riahi !

Mercredi 8 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Aucun changement notable du côté du parc A. Marco Simone est toujours aux commandes et aucune décision ne sera prise à son encontre dans les prochains jours. On attend l’Assemblée du 12 novembre et le nouveau bureau directeur pour décider du sort de l’Italien qui n’est pas prêt de lâcher prise. Il a beau dire qu’il ne sera pas gourmand, mais on n’est persuadé qu’il coûtera beaucoup d’argent au club de Bab-Jedid.

Situation catastrophique
Mounir Balti et Salah Thabti étaient tous les deux sur le plateau d’une chaîne privée et ils se sont exprimés sur la situation actuelle du club Africain. Rien de nouveau n’a été dit, mais on retiendra le chiffre lancé par Mounir Balti qui a parlé de 21,8 milliards de nos millimes de dettes tout en précisant que ce même chiffre pourrait augmenter parce qu’ « on ne sait pas ce que cachent les placards ».
À ces 21 milliards, il faudrait certainement ajouter quelques centaines de millions qu’encaissera Simone si jamais il est remercié…
Il y aura un candidat
le 12 novembre
Mounir Balti a également assuré tous les présents et le large public clubiste en affirmant que le 12 novembre, il y aura un candidat à la succession de Slim Riahi. Ça sera le protégé des anciens présidents, qu’on appelle les sages et qui ne font plus l’unanimité. En effet, on leur reproche surtout leur silence pendant les cinq ans de règne de Slim Riahi qui a pris le club en otage et qui s’est avéré être un piètre gestionnaire.
Aucun nom cité : Demain la décision finale !
Les candidats possibles sont nombreux, mais jusqu’à l’écriture de ces quelques lignes, aucune candidature officielle n’est parvenue aux locaux du club de Bab-Jedid. HamadiBousbia, Kamel Idir, Férid Abbès, Kamel Néji, Abdessalem Younsi et Mohamed Ali Mabrouk sont les plus cités. On sait qu’une décision finale sera prise demain et que pendant toute la semaine qui a précédé, les sages se sont réunis chez Hamadi Bousbia pour s’entendre sur les moyens susceptibles d’absorber la dette clubiste et atténuer ainsi cette crise financière qui ronge le club depuis des années.
Entre Mabrouk et Idir
Les candidats à la succession de Slim Riahi sont peut-être nombreux, mais il est presque acquis que celui qui prendra les commandes ne sera pas un ex président. Il est question de placer Kamek Idir ou Mohamed Ali Mabrouk aux commandes. Ils seront soutenus pas tous les ex présidents du club et on fera en sorte que leur tâche ne soit pas prohibitive.
Possible renvoi de l’A.G.!
L’Assemblée générale programmée pour le 12 novembre pourrait être reportée de quelques jours, voire de quelques semaines. En fait, avant de s’engager en quoi que ce soit, les candidats veulent et exigent un rapport détaillé des finances du Club Africain depuis l’élection de Slim Riahi à sa tête. On criant une situation encore plus catastrophique et ce qui préoccupe le plus, c’est le silence du bureau directeur sortant qui aurait dû présenter un rapport financier détaillé depuis bien longtemps. Les uns ont peut-être des choses à se reprocher, les autres ne veulent pas assumer les erreurs des autres. S’il s’agit seulement d’erreurs…

Mourad AYARI