Nabil Kouki ne succèdera pas à José Ferreira - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 25 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
26
2018

CSS: Son club jordanien, Ramtha, refuse de le libérer

Nabil Kouki ne succèdera pas à José Ferreira

Mercredi 8 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Même si le bureau directeur du CSS et principalement son président, Moncef Khemakhem, n’ont ni confirmé ni infirmé les contacts avec l’entraîneur Nabil Kouki et le club phare du sud, celui-ci étant ces derniers temps à la recherche d’un successeur au Portugais José da Mota, les tractations entre les deux parties ont bel et bien eu lieu le Week-end dernier.
Nabil Kouki qui se trouvait alors à Tunis pour affaire familiale sans rejeter l’offre sfaxienne, il a cependant conditionné  son accord au bon vouloir des dirigeants du club jordanien, Nadi Ramtha, avec lequel il est actuellement engagé.
Les responsables du club jordanien viennent de faire connaître leur réponse en affirmant lundi soir  « qu’ils refusent catégoriquement de laisser partir leur entraîneur avec lequel ils entendent poursuivre l’expérience ». Une expérience, rappelons-le qui s’avère concluante jusque là. En effet, l’excellent travail que Nabil Kouki est en train d’entreprendre à la tête de la direction technique de Ramtha lui a valu de caracoler en tête du classement, brisant ainsi la domination des deux grosses cylindrées du championnat jordanien, Nadi Fayçali et Al Ouahadat.
Après le refus du club Ramtha de le libérer, il est pratiquement exclu, sauf grosse surprise, de voir Nabil Kouki  succéder au technicien portugais, malgré la modestie du montant de la clause libératoire ne dépassant pas, croyons-nous savoir les 45 mille dinars que Nabil Kouki (le CSS, en réalité)) devra verser au club jordanien en cas de résiliation unilatérale de son contrat.
Notons par ailleurs que Nabil Kouki a regagné hier la Jordanie pour reprendre son travail avec son club qui prépare la reprise après la trêve que venait d’observer le championnat jordanien.

Ameur KERKENNI

 

En amical, vendredi, contre le SG

 

Après avoir livré samedi dernier un premier test contre le Stade Tunisien qui s’est achevé sur une victoire (1-0) but inscrit à la 19’ par Alaeddine Marzouki, le CSS disputera, le vendredi prochain, un deuxième match amical contre le SG sur le terrain de ce dernier. En l’absence des internationaux engagés avec l’équipe A en prévision du décisif match contre la Libye  qualificatif à la Coupe du Monde 2018 en Russie, le staff technique sfaxien devrait donner leur chance aux jeunes qui seront appelés à prendre dans un proche avenir la relève.
Walid Karoui, en rééducation
Le milieu du terrain Walid Karoui sérieusement blessé dans un choc avec un défenseur marocain (fracture du tibia) au cours du match disputé contre le FUS Rabat pour le compte du quart de finale retour de la coupe de la CAF, vient d’enlever le plâtre pour s’adonner à des séances de rééducation avant de reprendre progressivement et sans forcer les entraînements sur la base d’un programme spécifique à son état de santé. Si tout marche comme prévu, il devra réintégrer l’effectif dans une dizaine de jours.
Jridi, titulaire contre le SG
Après avoir gardé les filets sfaxiens lors du match amical disputé contre le Stade Tunisien, Rami Jridi sera reconduit dans les bois face au Stade Gabésien, en match amical prévu vendredi prochain. Le portier de l’équipe de Tunisie des U 20 Walid Ben Hassine sera au cours de ce match le deuxième gardien en l’absence de Mohamed Hedi Gâaloul, retenu en équipe nationale.

Samedi jour de repos
Le staff technique a décidé d’accorder un jour (samedi) de repos aux joueurs  afin de leur permettre de suivre le match Tunisie-Libye. L’effectif sfaxien reprendra sa préparation en prévision de la reprise le lendemain, dimanche, au stade Mhiri.

Ameur KERKENNI