Le luth magique d'Aliya Cycon - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 19 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
19
2018

Confluences Orient/Occident

Le luth magique d'Aliya Cycon

Samedi 4 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Invitée par l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique, la luthiste Aliya Cycon a initié un projet des plus originaux où elle conjugue jazz, soul et Orient. Luthiste virtuose, elle a dialogué avec le public et les artistes dans le cadre de l'Information Resource Center et d'autres espaces. Une artiste digne de nos plus grands festivals!

 

 

 

 

Elle chante, compose et écrit ses propres textes et se produit actuellement en Tunisie à l'invitation de l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique. Aliya Cycon est en effet en Tunisie pour une série de récitals et devrait donner toute la mesure de son talent de luthiste de tout premier plan.

 

Une véritable passion pour le "oud"

 

 

En effet, cette musicienne est une interprète qui décline ses compositions sur le "oud" qu'elle maîtrise parfaitement après avoir fait ses premiers pas avec le grand Simon Shaheen, un maître du luth qui a permis à Cycon d'être initiée aux subtilités de l'instrument oriental par excellence. Depuis, Aliya Cycon est devenue la première femme à obtenir un diplôme de luthiste à l'université Berklee de Boston. Passionnée par la musique arabe, Cycon a effectué plusieurs voyages en Palestine et au Liban. Elle a pu y parfaire ses apprentissages et aussi approfondir sa connaissance de la musique arabe.

Depuis, cette musicienne a fait bien du chemin et se produit régulièrement dans les festivals les plus réputés. Dernièrement, elle était sur la scène de Musikfest, la manifestation américaine de référence pour le style free. De fait, Aliya Cycon produit une musique des plus originales, à la confluence de l'Orient et de l'Occident. Venant de l'univers du piano jazz, inspirée par les compositions de Yanni ou les arrangements de Henry Mancini, Cycon travaille sur la fusion des sonorités et des traditions musicales. Elle s'est en ce sens entourée d'un groupe de musiciens de diverses origines au sein du groupe Aliya Cycon Project (ACP) qui comprend des instrumentistes aussi bien iraniens ou palestiniens que par exemple dominicains. Cette formation de sept musiciens accompagne Cycon et lui permet de réaliser cette rencontre musicale inédite entre jazz, soul et Orient.

 

 

Un univers proche de Anouar Brahem et Yanni

 

 

Cette fusion, proche de l'univers d'Anouar Brahem est devenue le signe distinctif, la griffe reconnaissable entre toutes de l'ACP. A ce titre, ce sont les sonorités soul et latinos, ajoutées aux longues plages musicales contemplatives qui donnent toute sa couleur au monde musical de Cycon, par ailleurs luthiste virtuose qui n'hésite jamais à s'engager dans de longs solos, faisant dialoguer les instruments de diverses traditions et affirmant aussi la primauté du chant. Avec ACP, Cycon vient de produire un album d'où se dégagent équilibre et sérénité. Intitulée "Prayer", cette oeuvre révèle une passion pour le oud et un art consommé de la composition qui transparaît dans des pièces comme "Heartbeat", "Motherland" ou "Elias".

Actuellement en tournée européenne et arabe, Aliya Cycon a eu une belle occasion de confronter son art de luthiste à une tradition maghrébine qui est portée par plusieurs compositeurs et instrumentistes. L'artiste américaine a eu l'occasion de dialoguer avec le public et aussi plusieurs artistes. Entre performances et discussions accueillies par l'Information Resource Center de l'ambassade US à Tunis, Cycon a établi de nouvelles passerelles et ouvert un cycle d'échanges fructueux. Dans ce sillage, peut-être la verrons-nous prochainement avec ses musiciens dans l'un de nos grands festivals...

 

Hatem BOURIAL