Les banques toujours sur la corde raide - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Maintien de la pression sur la liquidité bancaire

Les banques toujours sur la corde raide

Vendredi 13 Octobre 2017
نسخة للطباعة

Le dernier bilan de la BCT portant sur l’évolution économique et monétaire fait ressortir un maintien de la pression sur la liquidité bancaire, d’où une poursuite de l’accentuation des besoins des banques en liquidités en mois d’août 2017.  

Ceci est dû,  selon le document, à la conjonction de plusieurs effets restrictifs. Ce maintien de pression  s’explique par le déficit courant qui demeure  toujours important, induisant  par conséquent, un déséquilibre entre l’offre et la demande de devises sur le marché des changes, et une intervention de la BCT sur ce marché pour remédier à ce  déséquilibre.

Ajoutant à tous ces facteurs, la hausse de l’encours des billets et monnaies en circulation (BMC) due au volume important des retraits occasionnés  par les dépenses des ménages au cours de la saison estivale et les préparatifs pour l’Aïd El Idha.  Outre, l’effet des achats nets de devises sur le marché  des changes ; un rythme inférieur à celui enregistré le mois dernier, passant de 700 MD en juillet à 564 MD  au mois d’août.  

Toujours selon le même document,  les opérations de politique monétaire  ont enregistré une hausse pour atteindre  en mois d’août 9.766 MD contre 9.584 MD en Juillet 2017.   

Par ailleurs, la masse monétaire au sens de M3  s’est accrue de 9,1% en glissement annuel et 8,6% en juillet 2017. La BCT mentionne que cette amélioration traduit principalement l’accélération des concours à l’économie : +11,5% en août 2017 contre +10,6% en juillet et l’atténuation de la contribution négative des créances nettes sur l’extérieur (-1,158 milliard de dinars contre -1,445 milliard en juillet).

Le TMM a  atteint 5,19% en août 2017

La BCT précise  aussi que la contribution des créances nettes sur l’Etat s’est ralentie à raison de 1,575 milliard de dinars au mois d’août contre 1,867 milliard en juillet. 

Il est à signaler que la Banque centrale a procédé, depuis le mois de juillet 2017, à un resserrement quantitatif, à travers un plafonnement du montant de l’appel d’offres à 7.000 MDT. Cette approche a engendré un recours intensif à la facilité de prêt à 24h (1.263 MDT en moyenne) et une orientation du taux de marché monétaire (TMM) vers le plafond du corridor. Ainsi et en dépit d’un taux directeur maintenu inchangé (à 5% depuis fin mai 2017), le TMM est passé de 4,94% en juin 2017 à 5,15% en juillet, puis à 5,19% en août 2017.  

 

Khouloud AMRAOUI

Mots-clés: