Festival du Court au Kef du 7 au 14 octobre 2017: Favoriser les rencontres et les échanges entre passionnés de cinéma - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
18
2018

Kef

Festival du Court au Kef du 7 au 14 octobre 2017: Favoriser les rencontres et les échanges entre passionnés de cinéma

Dimanche 1 Octobre 2017
نسخة للطباعة
Festival du Court au Kef du 7 au 14 octobre 2017: Favoriser les rencontres et les échanges entre passionnés de cinéma

Le film court  métrage ne cesse de se développer en Tunisie comme en témoigne le nombre important des films réalisés depuis la révolution. Presque tous les indicateurs sont positifs : niveau élevé des productions, nouveaux réseaux de diffusion, regain d’intérêt des spectateurs et des cinéastes.

S’il souffre d’un manque de visibilité auprès du grand public, le court métrage continue pourtant à vibrer dans l’ombre du long, révélant chaque année son lot d’apprentis réalisateurs. Les jeunes cinéastes ont profité à fond de l’allègement des techniques et des nouveaux moyens de fabrication des images : l’animation, les téléphones portables, les appareils photo pour lancer leurs propres films .Le court a ainsi confirmé ces dernières années son statut de grand laboratoire du cinéma tunisien, d’espace créatif où s’illustrent par vagues successives les auteurs de demain et notamment les étudiants qui se lancent dans la réalisation de courts métrages. Pour booster ce cinéma et développer la culture cinématographique dans le gouvernorat du Kef, l’Association des arts pour le cinéma et le théâtre du Kef (ACT du Kef) organise  du 7 au 14 octobre 2017 la 2ème édition du festival du court métrage. Plus qu’un simple concours, ce rendez-vous propose aux étudiants, aux cinéphiles et à un large public de découvrir des courts-métrages nationaux, dans une ambiance conviviale. A travers la compétition, le Festival vise la création d’une vitrine exposant des courts métrages tunisiens tout en développant la créativité et l’esprit critique sur les images. L’ACT du Kef veut, à travers le FCKEF, stimuler la création audiovisuelle, numérique et révéler les talents, favoriser les rencontres et les échanges entre passionnés de cinéma et faciliter la diffusion et la promotion d’œuvres originales réalisées par les passionnés de cinéma en tous genres auprès du grand public. Etant actif pour la démocratisation de l’art sous toutes ses couleurs, le festival favorise l’accès des zones défavorisées à la culture cinématographique. Ce festival donnera  l'occasion, selon les organisateurs, aux jeunes amateurs de rivaliser avec d'autres réalisateurs et renforcer leur esprit créatif dans ce domaine afin de pouvoir exploiter leur potentiel artistique et technique pour la réalisation et la production de films court métrage sur tous les thèmes de la société.  Cette nouvelle édition proposera une vingtaine de films tunisiens et étrangers en compétition officielle et une sélection de films étrangers en section parallèle. En plus de la programmation du festival, seront proposés des ateliers et des rencontres mais aussi des séances hors les murs, des stages, des master-class, des tables-rondes, et concerts de musique… des débats et des moments festifs, tout au long de ces huit jours. Le jury sera composé de l’actrice Fatma Saïdane, du cinéaste Abdallah Yahya, de l’académicienne Kmar Bendana, de l’acteur Ghanem Zrelli, de l’actrice Souhir Ben Amara et du réalisateur Zied Litayem. La compétition officielle sera ouverte aux films de 15 minutes. Trois prix seront remis aux films gagnants par des professionnels du monde du cinéma (Prix du Jury, Prix du Public et Prix de l’ACT du Kef). 

Kamel Bouaouina