Coup de pouce pour un programme en panne - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 19 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
19
2018

Le « Crédit premier logement » : leitmotiv de la 7ème édition du Salon Expo Finances

Coup de pouce pour un programme en panne

Vendredi 29 Septembre 2017
نسخة للطباعة

• Ahmed El Karam, Président de l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques
et des Etablissements Financiers : « La période de rodage est terminée…faut-il toutefois revoir certaines dispositions pour plus de visibilité et de souplesse »
• 260 bénéficiaires du crédit 1er logement ; 140 dossiers en cours d’examen pour 1000 logements proposés
• Des propositions pour la révision de certaines conditions d’éligibilité avant la LF 2018

 

Le Salon international de la banque, de la monétique et des services financiers Expo Finances 2017 a choisi cette année le programme « premier logement » comme leitmotiv de sa 7ème édition qui se tiendra du 4 au 7 octobre au Centre des Expositions Charguia Expo Center. Il s’agit d’une occasion propice, selon les organisateurs du Salon de  promouvoir ce programme pilote qui tarde à démarrer. Un point de presse a été organisé hier à l’occasion pour présenter les objectifs phares du Salon.
Les ménages hésitent encore à adhérer ce programme comme en témoigne le taux de réalisation actuel.  260 bénéficiaires pour  1000 logements proposés et 50 MD alloués sur une enveloppe budgétaire de 250 MD prévue dans la loi de finances 2017. L’idée du salon étant de rapprocher les différents acteurs (clients, banques, promoteurs immobiliers et  le ministère de l’Habitat et de l’équipement) autour d’un même objectif consistant à vulgariser le programme social destiné aux familles à revenus moyens (entre 4.5 et 10 fois le SMIG, ou encore entre  1534 DT et 3932DT en BRUT).

Une campagne
promotionnelle à partir
du 15 octobre

Nejib Snoussi, Directeur général de l’Habitat au Ministère de l’Equipement a mis l’accent sur les difficultés rencontrées par le programme tant au niveau de la promotion qu’au niveau technique. « En effet, les banques de la place partenaires du programme ont été amenées à adapter leurs systèmes d’information aux spécificités techniques du  crédit premier logement. Nous poursuivons toutefois le travail et la coordination entre les différents acteurs pour la réalisation des objectifs assignés audit programme ».

140 dossiers en cours
Pour sa part, Fahmi Chaabane, Président de la Chambre Syndicale Nationale des Promoteurs Immobiliers a affirmé que ce programme est le 1er du genre en Afrique et au monde arabe qui présente un crédit à 0% autofinancement. « Les promoteurs immobiliers sont prêts. 1000 logements sont disponibles dont 300 relevant du secteur privé. 140 dossiers sont aujourd’hui en cours d’examen ayant obtenu  l’accord de principe auprès des banques concernées. En tant que profession nous nous attèlerons à redéployer d’efforts en vue de faciliter la tâche aux clients. En marge du salon, un pavillon sera consacré aux promoteurs immobiliers qui auront un contact direct avec les acheteurs potentiels. Une nouvelle fenêtre est prévue sur la page web de la Chambre et qui comportera  une  liste exhaustive des promoteurs affiliés au programme ».  
Il va sans dire que les 15  banques partenaires du programme financeront à partir  du 15 octobre une campagne promotionnelle. Béchir Ben Amor, PDG de la Sogéfoires a annoncé que pour encourager les clients potentiels à intégrer le programme un tirage au sort est prévu en marge du Salon.  Trois prix seront offerts aux heureux gagnants (10000 dinars, 70000 dinars et 5000 dinars), ceux qui contracteront sur le tas des contrats d’achat au titre de 1er logement.  
D’ailleurs et à juste titre M. Ahmed El Karam, Président de l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers APTBEF, a proposé un certain nombre de points qui pourront être révisés dans le cadre de loi régissant le programme du 1 er logement dont  la consécration de 1% du budget total(250 MD)  à la couverture des dépenses liées à la gestion et à la promotion du programme. « La période de rodage est terminée », affirme-t-il. Et d’ajouter : « En tant que profession bancaire, nous proposons de revoir le plafond du revenu éligible à l l’octroi du crédit 1er logement de 10 fois le SMIG au maximum à 15 fois le SMIG outre la prolongation de l’échéance du remboursement qui pourrait aller jusqu’à 30 ans voire plus.»
Les différentes suggestions et propositions convenues entre les différentes parties partenaires seront soumises au gouvernement avant la discussion de la loi de finances 2018.

Yosr GUERFEL AKKARI