Royaume-Uni - Crainte de nouvelles attaques L’enquête avance, une arrestation au sud du pays - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 25 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
26
2018

Royaume-Uni

Royaume-Uni - Crainte de nouvelles attaques L’enquête avance, une arrestation au sud du pays

Dimanche 17 Septembre 2017
نسخة للطباعة
Royaume-Uni - Crainte de nouvelles attaques  L’enquête avance, une arrestation au sud du pays

L’enquête avance bien, disait il y a quelques heures le patron britannique de l’antiterrorisme, au lendemain d’une explosion dans le métro de Londres, 5ème attentat en six mois au Royaume-Uni. Une explosion qui a fait au moins 30 blessés à l’heure de pointe. Attaque revendiquée depuis par le groupe Etat islamique. On cherche le ou les auteurs. Et la police a annoncé en fin de matinée une arrestation importante.

Un homme de 18 ans a été interpellé à Douvres dans le sud de l’Angleterre, à l’endroit d’où partent les ferries qui traversent la Manche vers la France notamment. Le jeune homme est en garde à vue sous la surveillance de la police locale du Kent. La police n’en dira pas plus car l’enquête continue, explique son porte-parole qui va dans le sens de possibles complices.

Vendredi, l’organisation Etat islamique parlait d’une unité, d’un détachement à l’œuvre dans la capitale londonienne. La police parle elle même de suspects - au pluriel. Des centaines d’agents poursuivent les recherches, ont interrogé 45 témoins et visionnent des dizaines de photos et vidéos de personnes qui ont assisté à l’attentat.

Le Royaume-Uni est sous haute sécurité avec un niveau d’alerte critique maintenu, malgré cette arrestation. Ce dispositif prévoit notamment d’envoyer des soldats sur certains lieux stratégiques, comme le Palais de Buckingham, ce qui libère des policiers: un millier de policiers supplémentaires ont été envoyés dans les lieux les plus fréquentés, lieux emblématiques et dans les transports, comme la station de métro de Parsons Green où a eu lieu l’attentat. Certains de ces policiers seront armés, un comité Cobra, comité d’urgence du gouvernement, doit se réunir à la mi-journée.