Un coup de pouce ? - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 23 Novembre 2017

Suivez-nous

Nov.
23
2017

Chronique

Un coup de pouce ?

Mercredi 13 Septembre 2017
نسخة للطباعة

Les terroristes se font la guerre: il faut les aider. C’est le moment ou jamais, de montrer qu’il est possible, et tout à fait solvable, d’être charitables sous nos douces latitudes, en tendant la main à nos amis «djihadistes», retranchés dans nos montagnes, pour qu’ils consentent à s’entre-déchirer, et à s’entretuer, pacifiquement, doucement mais sûrement, jusqu’à l’anéantissement total et sans retour, de cette nouvelle race de monstres «décervelés» qui ont choisi de tourner le dos à leur drapeau pour embrasser une sombre cause, sous une bannière hideuse et tout aussi sombre que leurs noirs desseins, et qui, comme un serpent qui se mord la queue à mesure, finira bientôt par être étouffée par son propre venin.  Des volontaires pour enfoncer la seringue ? Afin de dispenser l’antidote, bien sûr ! Jusqu’à extinction des feux. Voire plus, si affinités…
Il est clair que l’oisiveté est mère de tous les vices. Et nos amis s’ennuient dans les vastes montagnes. Alors ils ont choisi de jouer à la baballe… entre eux. De préférence entre quatre-yeux. A chacun son tour comme il va de soi, il ne faut pas faire de jaloux ! Et hop : Katiba contre Katiba, Daech contre Okba, Okba contre Daech, et accessoirement, par ennui ou par extrême lassitude : une balle perdue contre son propre camp, ça ne fait de mal à personne et ça pimente le match. Il ne faut pas s’en priver. Ni bouder son plaisir. Aidons-les donc, allégrement, à enfoncer le clou. Jusqu’à la garde comme dirait l’autre…

Samia HARRAR