5 373 845 citoyens inscrits - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 16 Août 2017

Suivez-nous

Aug.
17
2017

ISIE-Elections municipales

5 373 845 citoyens inscrits

Samedi 12 Août 2017
نسخة للطباعة
5 373 845 citoyens inscrits

Au lendemain de la clôture de l’opération d’inscription des électeurs aux élections municipales du 17 décembre 2017, l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a tenu, hier , un point de presse au cours duquel elle a annoncé officiellement que le nombre des inscrits au registre électoral a atteint 5 373 845 personnes.

Riadh Bou Houch,  membre du Conseil de l’ISIE, a indiqué que ce nombre comprend les inscrits au registre électoral établi lors des élections présidentielles et législatives de 2014, diminué du nombre des inscrits parmi les tunisiens à l’étranger et augmenté des nouveaux inscrits pour les élections municipales.

L’opération d’inscription des nouveaux électeurs aux élections municipales, avait commencé le 19 juin et a été clôturée, jeudi 10 août à minuit. Elle s’est poursuivie durant 53 jours.

Le nombre des nouveaux inscrits n’a pas été très important, se situant aux alentours de 530 000.

Sur le nombre total des inscrits, les femmes représentent 47% environ, contre 53% environ d’hommes. Le nombre des jeunes n’est pas grand non plus. Ils représentent 3,27% parmi les nouveaux inscrits et environ 28% du total.

Par la même circonstance, l’ISIE et la HAICA (Haute Autorité Indépendante de l’Audiovisuel) ont organisé un séminaire sur les règles et procédures de la campagne électorale dans les médias audiovisuels, pour les prochaines élections municipales, en présence de nombreux journalistes. Il s’agissait de convenir en commun des règles et procédures  de la couverture médiatique des prochaines élections municipales, les premières à être organisées en Tunisie, après la révolution et qui revêtent, de ce fait, une spécificité par rapport aux précédents scrutins de 2011 et 2014, à caractère national, celui de 2011 avait porté sur l’élection de l’Assemblée constituante, tandis que le scrutin de 2014 avait porté sur l’élection du parlement et celle du président de la République. Au vu de cette spécificité des élections municipales, les participants ont passé en revue les nombreux défis qui attendent plus particulièrement, à cette occasion, les journalistes. C’est qu’au-delà de la liberté d’expression et des lignes éditoriales des médias auxquels ils appartiennent, les journalistes plus spécialement sont tenus à redoubler de vigilance et de professionnalisme pour savoir apprécier, par eux-mêmes, à leur juste valeur,  les discours des candidats et les dérives de toute nature qui pourraient les entacher, comme les dérives  régionalistes et tribales, entre autres.

Salah Ben Hamadi