Un grand pas vers la finale - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 28 Septembre 2020

Suivez-nous

Sep.
29
2020

CSS - Al Shabab (2-0)

Un grand pas vers la finale

Vendredi 4 Août 2017
نسخة للطباعة
Un grand pas vers la finale

 

Le CSS a entamé victorieusement le tournoi international de Tabouk en l’emportant méritoirement devant Al Shabab, l’un des quatre grands du championnat saoudien, sur le score de (2-0), buts inscrits à la 27’ par Houssam Ben Ali et Firas Chaouat avant quatre minutes de la fin du temps réglementaire de la rencontre.

Le match qui entrait dans le cadre de la 2ème  journée du groupe B s’est déroulé en nocturne sous une forte température au stade de la cité sportive du roi Khaled. La première mi-temps a été totalement à l’avantage des clubistes sfaxiens qui ont réussi à matérialiser leur ascendant  à la 26’ par un joli but suite à un contre rapide de Amdouni. Celui-ci et après une folle chevauchée parvint à distiller une limpide passe à Ben Ali qui ne se fit pas prier pour tromper d’un tir croisé le gardien Farouk Ben Mustapha.

Une première mi-temps, entièrement à l’avantage du CSS

Au cours de cette première période et en dépit des nombreuses absences dans ses rangs, la formation sfaxienne  à charmé par la qualité de son football. En effet, pas moins de trois de ses éléments de base éléments ont dû, pour diverses raisons, suivre le match à partir du banc. Il s’agit du gardien Rami Jridi qui se remet d’une blessure, si l’on croit une version officielle du club, du latéral droit Hamza Methlouthi, qui n’a rejoint le groupe que la veille de la rencontre après avoir convolé, la semaine dernière, en justes noces et du milieu du terrain Kingsley Sokari, rentré tardivement du Nigéria. Malgré ces absences, les jeunes à l’image de Nassim Hnid, Achraf Ayadi, Wassim Karoui, Firas Chaouat et autre Houssam Ben Ali, pour ne citer que ces nouveaux promis, ont réussi de nouveau à conférer à l’équipe une belle allure, confirmant ainsi l’étendue de leur talent. Mieux encore, le CSS aurait pu rejoindre les vestiaires à la mi-temps avec au moins trois buts d’avance sans les ratages en cascade devant les bois saoudiens. 

Chaouat, confirme ses qualités de baroudeur

A la reprise, l’équipe sfaxienne se ressentant des fatigues du voyage baissa d’un cran n’a pas été en mesure de soutenir le même rythme de la première période du jeu ce dont profita  son adversaire pour prendre le jeu à son compte et menacer sérieusement le gardien Gâaloul qui a dû intervenir à maintes reprises pour sauver ses filets. Le CSS parvint toutefois à retrouver un second souffle au cours des dix dernières minutes qui lui permit de doubler la marque par Chaouat qui confirme ses qualités de chasseurs de buts.

Un grand pas sur la voie de la finale

Près sa victoire sur l’un des grands favoris du tournoi, le CSS aura ainsi accompli un grand pas sur la voie de la finale. Il lui suffirait de battre Al Watani, un adversaire de moindre carrure,  lors de la seconde et dernière journée de cette phase des poules pour assurer définitivement sa qualification. Une mission qui parait bien à sa portée.

Ameur KERKENNI 

Mots-clés: