L’Etat garderait le contrôle d’une seule banque - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 17 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
18
2018

Réforme des Banques Publiques

L’Etat garderait le contrôle d’une seule banque

Mardi 25 Juillet 2017
نسخة للطباعة

La réforme des banques publiques occupe les devants de la scène. Une restructuration exigée et figurant  parmi les  10 commandements imposés par le FMI. Professionnels et observateurs s’accordent à dire que la réforme des banques publiques est une priorité mais c’est au niveau du « process » que le bât blesse. Doit-on privatiser les banques publiques après leur recapitalisation ? Telle est le dilemme. Une question qui a été traitée en « huis clos » jeudi dernier lors d’un forum organisé jeudi dernier par la Banque Centrale de Tunisie en présence de représentants des banques et du secteur bancaire et financier en Tunisie ainsi que de représentants de la Banque mondiale.

L’objectif de ce forum  est de débattre des enjeux et des grandes lignes de cette réforme. A priori le gouvernement s’est empressé de tirer les choses au clair. Une seule banque publique demeurera sous le contrôle de l’Etat. Les deux autres banques seront privatisées. Mais pour l’instant, l’heure est à la mise à niveau et à l’achèvement du processus de restructuration déjà lancé post  full audits.

A juste titre, le ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkafi, a confirmé la volonté  du Gouvernement de Youssef Chahed de poursuivre le processus de modernisation des  banques publiques dans le cadre d’un scénario concerté impliquant toutes les parties.

Il a  confirmé qu’à l’heure actuelle plusieurs options restent envisageables, mais par contre , pour certaines autres institutions telles que les banques mixtes à participation publique minoritaire, la décision d’en céder la participation a été prise et activée pour la Banque Tuniso Emirati BTE.

Le Gouverneur de la BCT Chedly Ayari  avait  quant à lui affirmé la nécessité de continuer à réformer le secteur,   assurant que son organisme  continuera d’offrir un cadre légal et de supervision déjà mis à niveau à même d’appuyer la modernisation du secteur.

 

Deux séminaires internes à la BH et la STB

 

Le représentant de la Banque Mondiale, Mr Laurent Gonnet,  s’est exprimé pour préciser la nécessité de mettre à niveau les banques publiques. « La BM est là pour mettre une partie de son expertise au service de la Tunisie » a-t-il ajouté.

Par ailleurs et dans le même cadre , deux séminaires internes se sont parallèlement  tenus les 19 et 21 au siège de la BH et de la STB pour présenter au personnel la stratègie de modernisation retenue par les DG ainsi que  les objectifs de réforme du gouvernement, notamment l’option pour le gouvernement de ne garder le contrôle que d’une  seule banque, et de privatiser les deux autres en recourant à un partenaire stratégique.