Douanes: Corruption, bureaucratie et laxisme - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 19 Octobre 2017

Suivez-nous

Oct.
20
2017

Visite inopinée et vague de limogeages aux

Douanes: Corruption, bureaucratie et laxisme

Jeudi 15 Juin 2017
نسخة للطباعة

Contactés par la cellule de communication de la présidence du gouvernement, nous avons été conviés à une ‘mission’ non précisée avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et son équipe. Arrivés à la Kasbah à 7 heures 30 minutes,
nous avons pris, quinze minutes plus tard la route. A mi-chemin, nous avons compris que notre destination était le port de Radès.
Une fois sur place, nous sommes restés à l’écart en attendant que le cortège officiel arrive et ce afin de garder l’effet surprise de la visite. Il faut dire que l’accès au port n’a pas été facile puisque les agents de la Douane qui s’occupent des accès ont manifesté une certaine agressivité
qui nous a beaucoup surpris. Mais bien évidement, nous avons accédé au port et attendu quelques petites minutes l’arrivée du chef du gouvernement. Accompagné par le ministre du Transport, Anis Ghedira,
par son conseiller, Fayçal Hefiane et par des cadres de la Douane, Youssef Chahed a entamé sa visite avant l’arrivée du directeur-
général des Douanes, Adel Ben Hassen, qui est arrivé avec une vingtaine de minutes de retard sur les lieux de la visite.
En moins d’une heure, Youssef Chahed a vérifié l’état des lieux des machines de sécurité et de contrôle (les scanners) et les magasins de la marchandise en souffrance. Un état des lieux qui a beaucoup déplu au concerné qui, en dépit des caméras et des micros, n’a pas manqué de gronder les premiers responsables à savoir le ministre du Transport et le directeur-général des douanes. Chahed s’est en effet adressé à eux en leur posant des questions bien précises prouvant qu’il ne s’est pas rendu sur place sans avoir un objectif bien précis.
Le chef du gouvernement s’est intéressé au phénomène des fausses déclarations douanières qui causent, à leur tour, un grand préjudice en matière d’hémorragie frauduleuse de devises. Ce à quoi les responsables
ont répondu positivement expliquant qu’ils étaient au courant de la manière dont se passait ce genre d’opération sans pouvoir mettre en place des procédures de répression face à ce fléau.
En ce qui concerne la marchandise en souffrance, Youssef Chahed a manifesté son mécontentement face à la lenteur des procédures de régularisation et au laxisme qui entravent la liquidation des grandes quantités des marchandises en question.
Quelques heures après la visite au port de Radès nous avons appris que Youssef Chahed s’est entretenu en urgence avec le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi et le ministre du Transport, Anis Ghedira.
Cette réunion explique le communiqué publié par le ministère des Finances où on apprend que 21 hauts gradés des douanes ont été déchargés de leur fonction en attendant les résultats de l’enquête dont ils font l’objet, 35 autres de différents
grades passeront devant le Conseil d’honneur. Un nombre indéterminé d’autres agents soupçonnés de corruption font également l'objet d'une enquête.

Salma BOURAOUI

Mots-clés: