Opération plage propre - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jul.
19
2019

Yasmine Hammamet 

Opération plage propre

Mercredi 14 Juin 2017
نسخة للطباعة
Opération plage propre

 

Les  pelles, les seaux et les râteaux ne servent pas qu'à bâtir des châteaux de sable. Le long du littoral, c'est l'heure du grand nettoyage à Yasmine Hammamet. Pour accueillir aujourd'hui la première vague des vacanciers , les agents municipaux  multiplient les opérations de ratissage. Ils  passent  au tamis trois fois par semaine sa grande plage. 

«La saison démarre. La majorité de notre économie touristique reposant sur ce site au sable réputé très fin, il est impératif pour nous qu'il soit beau», explique  Abdessalem Ben Salem, le secrétaire général de la municipalité d’Hammamet. Et d’ajouter « Une vaste campagne de nettoyage des plages a été lancée hier par la municipalité d’Hammamet  en prévision de l’ouverture de la saison estivale.  L’objectif est d’interpeller les citoyens sur les pollutions intempestives dont sont sujettes les plages en période de vacances. En ramassant ses déchets, chacun de nous participe à la préservation du patrimoine naturel tunisien. A nous d’agir ! ».

Le matériel de collecte et autres outils et équipements nécessaires pour cette campagne ont  été mobilisés pour faciliter la collecte des déchets durs et autres granulats de débris de maçonnerie et saletés. Il est vrai que certains endroits de la station ne sont pas propres. Il suffit de sillonner certaines artères et plages pour voir les détritus, les plastiques et les ordures ménagères envahissant les trottoirs. Certains riverains balancent n’importe quoi par terre. Résultat : détritus en vrac et relents de pourriture. Parfois mal fermés, éventrés, gorgés d’eau, ballottés par le vent, les sacs poubelles s’entassent sur le trottoir. Cette situation est due surtout à l’indifférence de certains habitants qui salissent les chaussées, s’installent n’importe ou jettent leurs ordures à chaque instant sans se soucier de l’environnement de la cité. 

La propreté est l’affaire de tous. Un sursaut écologique citoyen est souhaitable pour le bien être de cette belle cité des jasmins. Différents espaces verts, plages, cités, artères principales … se sont transformés, dès les premières heures de cette journée , en un véritable chantier. Face à l’accumulation de déchets ménagers et autres, notamment à proximité des unités hôtelières, les agents municipaux  n’ont pas hésité à répondre à l’appel en procédant à des opérations de nettoyage d’envergure. Ils  ont ainsi entamé un travail de titan dans plusieurs plages, enlevant les déchets, et nettoyant les trottoirs. Aussi, le visiteur de Yasmine Hammamet peut-il aisément constater le changement opéré dans le paysage de la station. 

Une initiative largement louée par les citoyens et les représentants de la société civile, qui se sont félicités de l’organisation de cette opération susceptible d’améliorer le cadre de vie des citoyens comme en témoigne la promenade de  Yasmine Hammamet qui respire désormais la beauté et la propreté . Le délégué de la ville et le Président de la délégation spéciale d’Hammamet ,Mohamed Abdelwahed a affirmé que cette campagne n’est plus un slogan, mais une réalité palpable sur le terrain. La malpropreté est forcément le fait de comportements indésirables. Une partie de ces comportements peuvent être gérés par la sensibilisation, la conviction, les consignes, la mise à disposition des bacs à ordure. 

Bien que la saison estivale n’a pas encore débuté, les corniches et les plages de Yasmine Hammamet ne désemplissent jamais attirant tel un « aimant » . Les plages ont été nettoyées. « J’espère que les estivants et autres visiteurs vont sauvegarder cette belle image de la plage et ne vont pas la dégrader avec leurs déchets », a souhaité une promeneuse. Il faut signaler que l’Agence de protection et d’aménagement du littoral a lancé le programme de nettoyage des plages à partir d’hier. Les travaux de nettoyage pour l’année 2017 concernent 120 plages sur une superficie totale de 7.200 ha. Le coût des travaux de nettoyage est de l’ordre de 2,3 millions de dinars par an

Kamel Bouaouina