Le déficit énergétique se creuse - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
26
2019

Conjoncture énergétique

Le déficit énergétique se creuse

Jeudi 8 Juin 2017
نسخة للطباعة

• Le déficit de la balance commerciale énergétique  atteint 1108 MD contre  707 MD  à  fin avril 2016.
• La production nationale de pétrole brut a atteint 704 kt à fin avril 2017, soit une baisse de 6% par rapport à une année auparavant.

 

Le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables vient de publier le rapport mensuel  du mois d’avril 2017 relatif à la conjoncture énergétique.  Le rapport révèle  une amélioration des exportations des produits énergétiques  d’une valeur de 67%  accompagné  d’une hausse des importations en valeur de 61%.   Par ailleurs,  le déficit de la balance commerciale énergétique a  connu une dégradation par rapport à l’année écoulée pour atteindre à fin avril 2017, 1108 MD contre  707 MD  à fin avril 2016, soit une dégradation de 57%.   
La production nationale de pétrole brut a atteint 704 kt à fin avril 2017,  tout en enregistrant 44,3 mille barils par jour à la fin du mois d’avril 2017 contre 74 mille barils par jour une année auparavant, soit  une baisse de 6%.  Cette baisse, selon le document, revient principalement à la diminution de la production des champs suivants : Adam (-20%), Anaguid Est (-25%), Franig B.T(-26%) et Miskar (-16%).  
L’approvisionnement national en gaz naturel  a connu une baisse de 2,5%  entre fin avril 2016 et fin avril 2017
En outre, la production de Gaz naturel a atteint 956 Ktep à fin avril 2017, enregistrant ainsi une augmentation de 10%  par rapport à l’année précédente, ceci suite à la hausse remarquable de 52 % de la redevance sur le passage de gaz algérien qui a permis d’atténuer  la baisse de 5% de la production.  En  effet, la production de gaz naturel a enregistré 5,8 Millions de m 3/jour à fin avril 2017 contre 6,1 Millions de  m 3/jour la même période de l’année 2016.
Concernant les importations de gaz naturel, en raison de l’augmentation de 52% du forfait fiscal  et la baisse de la demande, les achats du gaz algérien ont connu une diminution  de 8% entre fin avril 2016  et celle d’avril 2017, pour  se situer à 640 Ktep et ceci en dépit de la baisse de la production.  A signaler aussi que l’approvisionnement national en gaz naturel  a connu une baisse de 2,5%  entre fin avril 2016 et fin avril 2017 pour se situer à 1500  Ktep.

 

Khouloud AMRAOUI

Mots-clés: