La mise au point du gouvernement - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jul.
16
2019

Lutte contre la corruption et la contrebande

La mise au point du gouvernement

Jeudi 8 Juin 2017
نسخة للطباعة
• Assignations à résidence, confiscations de biens et poursuite de l’enquête et du processus

Le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, le porte-parole de la présidence du gouvernement, Iyed Dahmani et le secrétaire d’Etat aux Domaines de l’Etat et aux Affaires foncières, Mabrouk Korchid, ont tenu, hier, une conférence de presse au palais de la Kasbah pour revenir sur l’évolution du dossier de lutte contre la corruption qui s’est déclenché le 23 mai dernier avec l’arrestation de Chafik Jarraya et de Yassine Chennoufi.
Le ministre de l’Intérieur a déclaré que dix personnes se trouvent actuellement assignées à résidence : Chafik Jarraya, Yassine Chennoufi, Kheireddine Meddeb, Ali Grigri, Fethi et Mondher Jenayah, Nejib Ben Ismail, Hlel Ben Messoud Bechr et Mourad Messoud Bechr et Akerma Wadhen. Des arrestations et des assignations à résidence faites sur la base de la loi du 26 janvier 1978 régissant l’état d’urgence. Hédi Majdoub a par ailleurs annoncé que ‘plusieurs autres noms seront, bientôt, évoqués’.
De son côté, le secrétaire d’Etat aux Domaines de l’Etat et aux Affaires foncières a expliqué que les biens confisqués des personnes arrêtées varient entre les biens immobiliers, des parts de sociétés, de l’or et des comptes bancaires. Toutefois, le secrétaire d’Etat a indiqué que la valeur des biens confisqués jusqu’à présent n’est pas encore arrêtée et que les procédures sont toujours en cours ; Mabrouk Korchid a révélé que le gouvernement est au tout début de l’opération de confiscation des biens et qu’il ne peut, actuellement, révéler aucune exactitude à ce sujet. Toutefois, Korchid a déclaré que les personnes dont les biens ont été confisqués s’élèvent à 114 et que la procédure a été réalisée par une commission indépendante présidée par un juge de troisième ordre. Toujours selon l’intéressé, la commission qui s’occupe de l’opération de la confiscation des biens dispose de tous les moyens logistiques et légaux qui lui permettent de mener à bien sa mission. Le secrétaire d’Etat aux Domaines de l’Etat et aux Affaires foncières a déclaré que plusieurs biens immobiliers ont été confisqués au profit du peuple tunisien.
Interrogé sur le timing de la conférence – qui a beaucoup tardé pour certains – le porte-parole de la présidence du gouvernement a expliqué que le devoir de réserve et le secret des enquêtes ont retardé la communication sur l’opération initiée le 23 mai dernier. Iyed Dahmani a qualifié le réseau arrêté de tentaculaire et a expliqué que les autorités préfèrent ne prendre aucun risque et laisser la justice faire correctement son travail. Il a ajouté que le gouvernement a déjà mis en place une stratégie de communication qui lui permettra d’apporter les clarifications nécessaires à l’opinion publique sans pour autant compromettre les avancements juridiques.
Le porte-parole de la présidence du gouvernement a souligné que l’équipe gouvernementale soutien la commission qui a ordonné les assignations à résidence (la même commission évoquée par Korchid) et qu’elle travaille en intime collaboration avec la présidence de la République. Iyed Dahmani a fini par annoncer que, dans le cadre de sa lutte contre la corruption, le gouvernement est en train d’étudier la numérisation de l’Administration et ce afin de garantir la transparence totale au niveau des appels d’offres publics.

Salma BOURAOUI