A Cannes, Néjib Ayed lève le voile sur les JCC 2017 - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 19 Octobre 2017

Suivez-nous

Oct.
20
2017

Journées cinématographiques de Carthage

A Cannes, Néjib Ayed lève le voile sur les JCC 2017

Vendredi 26 Mai 2017
نسخة للطباعة
A Cannes, Néjib Ayed lève le voile sur les JCC 2017

Les JCC 2017 renoueront avec la tradition du festival, tournant le dos aux paillettes pour mieux affirmer l'identité militante de la manifestation cinématographique fondée par Tahar Cheriaa en 1966. De nouvelles sections seront consacrées à l'Asie et l'Amérique du sud alors que des focus sur des pays arabes et africains sont également au programme de la session qui se déroulera du 4 au 11 novembre 2017...

 

La prochaine édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) aura lieu du 4 au 11 novembre 2017 et proposera de nombreuses novations tout en se définissant comme un retour aux sources de ce festival cinématographique, le plus ancien et le seul à promouvoir un cinéma arabe et africain.

La valeur des prix sera doublée

La 28ème édition du festival sera ainsi caractérisée par la confirmation de l'identité militante des JCC et une volonté assumée de donner la parole aux jeunes. C'est ce qu'a affirmé Néjib Ayed, directeur du festival pour les sessions 2017 et 2018, au cours d'une conférence de presse.

Ainsi, la valeur des prix décernés par le festival sera doublée alors que les compétitions traditionnelles seront toujours à l'ordre du jour en ce qui concerne les films longs et courts, dans les domaines de la fiction, du documentaire et de l'animation. Douze films arabes et africains (dont quatre tunisiens) devraient participer à la reine des compétitions, celle dont le film lauréat recevra le prestigieux Tanit d'or.

Par ailleurs, les rendez-vous professionnels seront structurés autour de l'Atelier Takmil, du Producer's Network et d'une nouvelle initiative relative au développement de projets. De même, cette édition consacrera le soutien aux jeunes réalisateurs et producteurs, donnant un souffle nouveau aux JCC qui ces dernières années s'étaient quelque peu égarées entre paillettes et perte de sens.

Algérie, Afrique du sud, Argentine et Corée du sud à l'honneur

Côté cinéma, deux initiatives nouvelles sont à relever. Il y aura d'une part deux nouvelles sections créées pour matérialiser l'ouverture du festival sur le monde et deux pays invités qui seront abordés par le biais de leur cinéma et aussi leur culture au sens large. Ainsi, la section Asie et la section Amérique latine viennent de voir le jour et auront pour pays invités en 2017, la Corée du sud et l'Argentine. De plus, des focus pays mettront sous les projecteurs à chaque prochaine session, un pays arabe et un pays d'Afrique subsaharienne. Les pays concernés par ces focus en 2017 sont l'Algérie et l'Afrique du sud. outre les films de ces pays, plusieurs animations culturelles seront proposées avec des spectacles et des concerts.

Enfin, le prix Tahar Cheriaa est confirmé avec une innovation importante puisque ce prix aura son jury propre et une lecture transversale car il concernera tous les films, devenant ainsi l'une des articulations principales du festival dont le format est par ailleurs ramené à une semaine pleine.

Telles sont les principales caractéristiques des JCC 2017. On peut déjà y déceler la touche de Néjib Ayed et le frémissement des nouvelles ambitions d'une manifestation qui demeure la référence majeure pour le cinéma africain et arabe.

Hatem BOURIAL