Pour un large soutien populaire - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
14
2019

Mohamed Ayadi, membre de l’INLUCC

Pour un large soutien populaire

Jeudi 25 Mai 2017
نسخة للطباعة

Mohamed Ayadi, membre de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a salué, hier, le pas franchi par le gouvernement sur la voie de la lutte contre la corruption estimant que cette initiative doit bénéficier d’un large soutien populaire.
Des sources responsables avaient fait état, mardi, de l’arrestation des deux hommes d’affaires, Chafik Jaraya et Yacine Chennoufi. « Les deux individus ont été arrêtés et assignés à résidence «, avaient précisé les même sources sans pour autant divulguer le lieu de leur détention. Depuis, les arrestations se sont poursuivies.
« L’appui populaire est jugé nécessaire en cette étape «, a affairmé Ayadi, dans une déclaration à la TAP dans la mesure, a-t-il dit, où la lutte contre la corruption n’est pas uniquement un « engagement politique « mais plutôt une responsabilité partagée où la Justice, les médias et la société civile sont fortement impliqués.
Ayadi a souligné que les suspects doivent bénéficier d’un procès équitable devant les tribunaux dans le cadre de la loi et loin de toute surenchère.
Le président de la République, Béji Caïd Essebsi avait décidé, le 16 mai dernier, de prolonger l’état d’urgence d’un mois.
Le chef de l’Etat avait pris cette décision après concertation avec le chef du gouvernement et le président de l’Assemblée des représentants du peuple.
Le 24 novembre 2015, l’état d’urgence a été décrété pour un mois suite à l’explosion qui avait ciblé un bus de la garde présidentielle, faisant plusieurs morts et blessés. Depuis cette attaque, l’état d’urgence a été prolongé à plusieurs reprises.

Mots-clés: