Le nouvel entraîneur Jorge Costa: «Techniquement, l’équipe est bonne mais beaucoup reste à faire» - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 31 Octobre 2020

Suivez-nous

Oct.
31
2020

Sans convaincre, le CSS gagne et réalise la meilleure affaire en poule B

Le nouvel entraîneur Jorge Costa: «Techniquement, l’équipe est bonne mais beaucoup reste à faire»

Mardi 16 Mai 2017
نسخة للطباعة

 

Le Club Sfaxien a bien entamé la phase des poules de la coupe de la CAF et a réalisé l’essentiel en l’emportant aux dépens de Mbabane Swallows du Swaziland par (1-0), but réussi, vers la fin de la première mi-temps, par Alaaeddine Marzouki. Grâce à cette victoire, l’ensemble sfaxien a réalisé la meilleure affaire de la journée de sa poule en s’emparant, seul, de la tête du classement après que la deuxième rencontre équipes entre le Platinium Stars d’Afrique du Sud et le MC Alger se soit soldée par un résultat de parité (1-1). Mais, si les camarades de Rami Jridi ont réalisé ainsi l’essentiel, droit  cependant est de reconnaitre que sa victoire fut loin d’être convaincante. En effet, après une première mi-temps acceptable dans l’ensemble au cours de laquelle il se créa pas moins de quatre propices occasions qu’il rata toutes à cause d’un manque flagrant de concentration devant les bois adverses, il allait sombrer, durant la seconde période ; dans la médiocrité.

Le CSS a joué avec le feu en seconde mi-temps

Multipliant les erreurs en défense qui ont failli lui coûter, à deux ou trois reprises, de concéder l’égalisation, il devait s’estimer fort heureux que l’arbitre sénégalais se soit retenu d’accorder un penalty des plus réguliers aux visiteurs, devant sanctionner une faute de Meriah sur un défenseur swazilandais à l’intérieur de la surface des réparations. Fébrile défensivement, l’équipe sfaxienne fut aussi mal en point au niveau de la relance et de l’animation offensive. Pratiquant un football décousu et abusant des centrages qui furent presque tous interceptés par les longilignes défenseurs adverses, elle allait décevoir les siens au cours tout le long de cette deuxième mi-temps qu’elle termina laborieusement sous les sifflets de son public.      

Le nouvel entraîneur Jorge Costa qui a suivi attentivement le match à partir des gradins a indiqué dans les vestiaires que « si l’équipe  techniquement est bonne, elle a toutefois manqué de constance dans le jeu, alternant le bon et le moins bon et plus particulièrement durant la seconde mi-temps. Je pense qu’il  reste beaucoup à faire pour conférer à l’équipe l’équilibre escompté à tous les niveaux du jeu. Nous sommes là, le reste de mon staff et mois même, pour réaliser le travail nécessaire ».

Ameur KERKENNI