En bref..En bref..En bref - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

En bref

En bref..En bref..En bref

Dimanche 30 Avril 2017
نسخة للطباعة

Tunis: Un ancien PDG de Tunisie Telecom écope de 8 ans de prison

La chambre criminelle près le tribunal de première instance de Tunis a condamné l’ancien PDG de Tunisie Télécom Montassar Ouali et un autre employé à 8 ans de prison par contumace.

La même chambre a condamné le directeur d’une société de publicité à six ans de prison. Un quatrième accusé a été condamné à 2 ans de prison suite à la signature de contrats de publicité avec Tunisie Télécom. La société de publicité n’a pas effectué sa tâche à l’époque.

Le procureur de la République a inculpé le directeur de la société d’exploitation de pouvoir pour obtenir un bénéfice illégal et d’atteinte à l’administration.

 

 

Réseaux d’envoi des jeunes vers les zones de conflit

Le député Mohamed Frikha sera auditionné par la commission d’enquête parlementaire

Invitée dans une émission d’une radio de la place , la députée et présidente de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux d’envoi des jeunes vers les zones de conflit, Leila Chattaoui, a annoncé que le député Mohamed Frikha sera prochainement auditionné.

« Nous allons demander l’audition de Mohamed Frikha concernant le rôle joué par sa compagnie aérienne dans l’envoi des jeunes vers les zones de conflit », a déclaré Leila Chettaoui. Elle a ajouté que les anciens ministres de l’Intérieur, de la justice, des affaires étrangères et du transport depuis 2011 seront aussi auditionnés ainsi que les secrétaires d’État à la sécurité nationale, les activistes de la société civile quelques figures médiatiques.

 

 

Escroquerie au féminin: Les voleuses de bijoux font du «porte-à-porte»

Il s’agit de deux femmes spécialisées dans le vol de bijoux qui opèrent sans plusieurs régions du pays, en faisant usage de subterfuges pour subtiliser les bijoux de leurs victimes

Elles commencent par sonner aux portes des maisons pour demander de l’eau ou pour utiliser les toilettes. Par la suite elles essayent de convaincre les propriétaires des maisons qu’elles sont victimes de mauvais sort et se proposent de les exorciser pour chasser les démons de leurs esprits. Après avoir fait une investigation sur les propriétaires des maisons elles passent à l’acte.

 Suites à plusieurs plaintes déposées par les victimes, un mandat de recherche est émis par le procureur de la République à l’encontre des deux « exorcistes ».

 

 

Bizerte: Viol d’une mineure par son père

Les unités sécuritaires à Bizerte ont réussi à arrêter un homme accusé d’avoir violé sa fille.

C’est le délégué de l’enfance dans la région qui a porté plainte.

Le correspondant d’une radio de la place a ajouté que le père est divorcé au casier judiciaire chargé.

Malgré les déclarations de la fille et le résultat du rapport médical, l’accusé a tout nié.

Un mandat de dépôt en prison a été émis à son encontre par le procureur de la République qui a ordonné une enquête.

Mots-clés: