Hiam Abbes à l’honneur ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 21 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
22
2018

12ème panorama des cinéma du Maghreb et du Moyen-Orient

Hiam Abbes à l’honneur !

Mercredi 26 Avril 2017
نسخة للطباعة
Hiam Abbes à l’honneur !

Hiam Abbes l’actrice protagoniste du film Corps étranger de Raja Amari sera l’invitée d’honneur du 12 ème Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen Orient.

 

À l'affiche de cette 12ème édition, 50 films pour prendre le pouls du Maghreb et du Moyen-Orient, mêlant fictions et documentaires, des  longs métrages inédits, deux fictions et huit documentaires, auxquels s'ajoutent des oeuvres contemporaines ….. À l'issue de chaque projection, des débats auront lieu avec les cinéastes, comédiens et producteurs invités. Et c'est Hiam Abbas qui a  été nommée la marraine de cette 12ème édition du Pcmmo. Palestinienne née à Nazareth et vivant en France, elle sera là pour présenter quatre films de sa riche filmographie dont Corps étranger de Raja Amari. 

Que devient « Corps étranger » ?

Sorti le 22 févier 2017 du genre drame, le film de Raja Amari « Corps étranger »  continue de collecter les succès à l’étranger.

En Tunisie le film toujours projeté sur  nos écrans ne draine plus la grande foule. Pourtant il a été longuement plébiscité par la presse nationale depuis sa sortie.

Au zéphyr là où il a été projeté dernièrement, le film n’affiche plus complet. Il a tout juste attiré quelques couples en mal de lieux sociaux de rencontres.

A Genève : aux côtés de huit autres films tunisiens, « corps étranger » de Raja Amari a été projeté dans le Festival international du film oriental de Genève (Fifog), prévu du 1 au 9 avril 2017.

Sachant que ce film absent lors des Journées cinématographiques de Carthage (JCC 2016), il a été néanmoins sélectionné dans de prestigieux festivals internationaux comme la Berlinale 2017 dans sa 47ème édition de la section « forum » ou encore le Festival international de Toronto 2016 dans la section « présentation spéciales ».

Aussi « corps étranger » a été parmi une sélection de 43 films d’Asie, du Sud-Est, d’Europe, d’Amérique Latine, d’Amérique nord, du Moyen Orient et d’Afrique 

Rappelons que le film « corps étranger » propose une réflexion sur l’immigration en France à travers l’histoire de Samia, une jeune tunisienne qui arrive clandestinement en France après ladite révolution, Samia (Sara Hannachi) fuit la Tunisie, car elle fait face à des représailles après avoir divulgué des informations sur son frère extrémiste.

A Paris, dépourvue d’amis, de famille et de papiers, elle affronte un nouveau monde de lutte et d’espoir.

Elle trouve finalement un emploi chez Leila (joué par l’inimitable actrice arabo-israélienne Hiam Habbas), et se trouve mêlée à un drame romantique rempli de tension sexuelle. De la morosité à la sensualité, puis du désir à la peur, Samia voit ses instincts de survie surgir au bon moment.

On remarque, que Raja Amari fait appel encore une fois à son actrice fétiche Hiam Habbes avec laquelle, elle a déjà collaboré dans « Satin rouge » devant sa caméra et espérer, par nostalgie ou par stratégie, retrouver le succès qu’avait « Satin rouge ».

Raja Amari dans les médias

Raja Amari l’une des réalisatrices tunisiennes qui s’attache beaucoup à la femme féministe comme elle l’a déjà annoncé « la féministe est toujours présente dans mes films », et d’ajouter aussi, que par la danse orientale que la mise en scène se réchauffe à blanc, comme dans « Satin rouge », elle a privilégié la danse pour que la tension monte, et le désir s’exacerbe.  Pour elle la danse, une manière d’expression et de libération du corps, « la relation d’une femme qui se meut dans une nouvelle société » explique-t- elle, mais il s’agit bien évidemment de « la relation de la femme avec son propre corps et celui d’autrui » c’est le centre du film d’après elle.

Dorsaf Ayari 

Institut supérieur des Langues de Tunis