Syrie.. L'évacuation des localités assiégées suspendue - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
18
2018

Syrie

Syrie.. L'évacuation des localités assiégées suspendue

Dimanche 16 Avril 2017
نسخة للطباعة
Attentat à Alep: 20 morts et des dizaines de blessés
Syrie.. L'évacuation des localités assiégées suspendue

Des milliers de Syriens étaient bloqués hier aux abords d'Alep après la suspension de l'accord prévoyant l'évacuation de deux villages chiites assiégés par les terroristes dans la province d'Idlib et celle, simultanée, de deux villes insurgées proches de Damas, rapportent l'OSDH et des opposants.

Les terroristes et les civils qui ont déjà quitté Madaya, près de la capitale syrienne, attendaient hier que le convoi de bus qui doit les conduire dans la province d'Idlib puisse repartir d'Alep sous contrôle gouvernemental, selon des photos mises en ligne par un opposant.

Dans le même temps, le convoi transportant les combattants pro-gouvernementaux et les habitants des villages chiites de Foua et Kefraya était bloqué dans la périphérie d'Alep tenue par les insurgés en attendant de pouvoir entrer dans la ville, dit l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

D'après l'OSDH, les évacuations ont été suspendues car les terroristes d'une autre ville incluse dans l'accord, Zabadani, n'ont pas encore reçu le feu vert pour rejoindre la province d'Idlib.

Par ailleurs,une explosion, près d'un convoi de cars qui attendait de pouvoir entrer dans Alep, a fait hier une vingtaine de morts et des dizaines de blessés, alors que l'accord d'évacuation est en suspens et que des milliers de Syriens sont toujours en attente dans deux points de transit en lisière de la ville. Selon des médias favorables à Damas, un kamikaze au volant d'une voiture piégée est responsable de l'explosion, qui a fait, selon eux, au moins 22 morts. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH, proche de l'opposition) avance de son côté un bilan de 24 tués et de plusieurs dizaines de blessés. Sur des images diffusées par les médias syriens, on peut voir des cars noircis par l'explosion, avec les vitres brisées. Des corps jonchent le sol et une épaisse fumée noire s'élève d'endroits en flammes.

Mots-clés: