Environnement: «J’aime ma ville, j’en prends soin» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
23
2018

Environnement

Environnement: «J’aime ma ville, j’en prends soin»

Dimanche 2 Avril 2017
نسخة للطباعة
• Une campagne de propreté initiée par des citoyens et concrétisée par des bénévoles
Environnement: «J’aime ma ville, j’en prends soin»

La propreté est un pari quotidien pour les citoyens. Les besoins de propreté publique sont d’ordres hygiénique, esthétique, d’image de marque ou écologique. Ce faisant, les premiers responsables de la municipalité de Hammamet veulent mettre les bouchées doubles pour se rattraper quant à cette question lancinante. La détérioration de la situation environnementale à Hammamet a fait réagir ses habitants, qui ont décidé de procéder eux-mêmes au nettoyage de leur ville à travers une campagne organisée bénévolement.

À la veille de la période estivale, la ville a lancé hier 1er avril une campagne de mobilisation autour de la propreté intitulée « J’aime ma ville, j’en prends soin ». Destinée à responsabiliser les usagers, elle sera accompagnée d’opérations locales de sensibilisation dans les quartiers de la commune. Il est vrai que certains endroits de la ville ne sont pas propres. Il suffit de sillonner certaines ruelles pour voir les détritus, les plastiques et les ordures ménagères envahissant les trottoirs. Certains riverains balancent n’importe quoi par terre. Résultat : détritus en vrac et relents de pourriture. Parfois mal fermés, éventrés, gorgés d’eau, ballottés par le vent, les sacs poubelles s’entassent sur le trottoir. Triste tableau, qui s’offre aux yeux et au nez des promeneurs. Cette situation est due surtout à l’indifférence de certains habitants qui salissent les chaussées, s’installent n’importe où, jettent leurs ordures à chaque instant sans se soucier de l’environnement de la cité.

L’affaire de tous

Une véritable sensibilisation s’impose. La propreté est l’affaire de tous. Sans des citoyens éduqués ayant un sens profond et évident du civisme, on ne peut faire long feu. Un sursaut écologique citoyen est souhaitable pour le bien-être de cette belle cité des jasmins. Mais aussi pour toutes les villes du pays. 

Différents quartiers, cités, artères principales, jardins , se sont transformés, dés les premières heures de cette journée printanière, en un véritable chantier ouvert sur la plantation de fleurs et de plantes. Face à l’accumulation de déchets ménagers et autres, notamment à proximité des zones d’habitation, les habitants n’ont pas hésité à répondre à l’appel en procédant à des opérations de nettoyage d’envergure. Les déchets, nombreux, sont emballés dans des sachets bleus et sont partout ,sur les trottoirs ,dans les rues, sur les routes , devant les immeubles..... Jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, ont ainsi entamé un travail de titan dans plusieurs quartiers, enlevant les déchets, et nettoyant les trottoirs. Aussi, le visiteur de Hammamet peut aisément constater le changement opéré dans le paysage de la ville , où population et autorités locales ont décidé d’un commun accord de faire, de leur cité, un modèle à suivre à l’échelle nationale. Une initiative largement louée par les citoyens et les représentants de la société civile, qui se sont félicités de l’organisation de cette opération susceptible d’améliorer le cadre de vie des citoyens comme en témoigne les boulevards et les cités de Hammamet qui respirent désormais la beauté et la propreté .

Le délégué de la ville et le Président de la délégation spéciale d’Hammamet,Mohamed Abdelwahed a affirmé que cette campagne n’est plus un slogan, mais une réalité palpable sur le terrain. Elle a largement dépassé nos objectifs, avec cet embellissement total de toute une cité. La malpropreté est forcément le fait de comportements indésirables. Une partie de ces comportements peuvent être gérés par la sensibilisation, la conviction, les consignes, la mise à disposition des bacs à ordure. Bien que la saison estivale n’a pas encore débuté, les corniches et les plages d’Hammamet ne désemplissent jamais attirant tel un « aimant » les amateurs du grand bleu qu’ils soient pêcheurs ou simplement amoureux de la mer. Sami, un père de famille et amoureux de la mer se rend chaque samedi avec ses enfant à la plage juste pour admirer le grand bleu.« Cette année, la plage est de plus en plus propre, c’est magnifique, les enfants pourront s’amuser en toute sécurité », estime-t-il.

Affichant un paysage irréprochable, les immenses plages de la cité des jasmins sont d’ores et déjà remplies de citoyens, venus nombreux en compagnie de leurs progénitures pour profiter de ce temps printanier. Les plages ont été nettoyées. « J’espère que les estivants et autres visiteurs vont sauvegarder cette belle image de la plage et ne vont pas la dégrader avec leurs déchets », a souhaité une promeneuse, « Il faut sensibiliser les citoyens afin qu’ils aient des gestes écologiques et civiques pour la préservation de la nature et de l’environnement », a martelé Dr Salem Sahli, le secrétaire général de l’Association d’éducation relative à l’environnement, tout en appelant à inculquer aux citoyens la culture de la propreté.

Kamel Bouaouina

Articles liés