Quand le pop art s'empare de la mémoire tunisienne - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jul.
18
2019

Exposition de Sarroura Libre à Musk and Amber Gallery

Quand le pop art s'empare de la mémoire tunisienne

Mercredi 8 Février 2017
نسخة للطباعة

 

Avant une grande exposition des tenants du pop art maghrébin à l'Institut du monde arabe, Sarroura Libre retrouve le public avec une collection qui revisite le patrimoine tunisien sous la bannière d'Andy Warhol et des maîtres du pop art. Humour, clins d'oeil au passé et nostalgies chromatiques sont au rendez-vous du 12 février au 3 mars à Musk and Amber Gallery...

 

Après avoir exposé en mars dernier au siège des Nations-Unies à New York, l'artiste visuelle et humoriste Sarroura Libre posera ses valises du côté des Berges du Lac, à Musk and Amber Gallery, om elle exposera sa nouvelle collection intitulée "Mémoire de Tunisie en pop art". Le vernissage aura lieu le 12 février à 11H et l'exposition se poursuivra jusqu'au 3 mars.

Eclats de mémoire retrouvés

C'est une incursion dans la culture tunisienne et maghrébine que Sarroura Libre propose à son public. Cette plongée dans la mémoire du siècle est rendue possible par des photos en  art digital pour retrouver les empreintes du passé et les revoir sur un mode du présent. Il s'agit pour l'artiste de réunir un véritable répertoire de tous les signifiants et des éclats de mémoire afin de le traiter selon les canons esthétiques du pop art.

Si Andy Warhol est à la source de l'inspiration de cette artiste, elle se réfère aussi à l'univers de Takashi Murakami ou Richard Hamilton. L'objectif final est bien de traiter selon les canons du pop art les icônes tunisiennes de la mémoire populaire ou celles de la modernité naissante. A l'image de Ommi Traki et de son fils Ali, de nombreuses figures emblématiques d'un passé proche reviennent sous nos yeux, transfigurés par la magie des couleurs et l'humour du style pop art. Des personnages mais aussi des objets, des monnaies, des images d'Epinal et tout ce qui peut renaître par la magie du digital et les visions de l'artiste.

Cette exposition de Sarroura Libre confirme l'originalité de cette artiste et sa recherche permanente de concepts innovants. En ce sens, elle participera cette année à une grande exposition sur le pop art maghrébin qui se tiendra à l'Institut du monde arabe et saluera les tenants de ce style né dans les années soixante.

Une artiste visuelle au regard subtil

Issue des rangs de l'Ecole des Beaux-Arts de Sousse, Sarroura Libre s'est fait connaitre sur le web grâce à ses vidéos et ses sketchs politiques. Artiste visuelle au plein sens du terme, elle développe sa présence sur les réseaux sociaux de manière spectaculaire avec des millions de vues de ses oeuvres iconoclastes et percutantes.

Cette exposition lui permet de porter un regard subtil sur le passé et fabriquer de nouvelles icônes à partir d'images parfois oubliées et aujourd'hui détournées, retournées, reconfigurées et libérées dans un contexte totalement nouveau.

Une exposition à découvrir tout comme la galerie qui l'abrite et constitue un exemple d'espace évoluant entre design et recherches artistiques.

Hatem BOURIAL