Enjeux et opportunités de la reconversion - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 17 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
18
2018

Emploi

Enjeux et opportunités de la reconversion

Mardi 24 Janvier 2017
نسخة للطباعة
Enjeux et opportunités de la reconversion

Les transitions professionnelles font aujourd’hui partie intégrante de la vie  professionnelle, qu’il s’agisse de changements d’entreprise, d’évolutions au sein d’une entreprise ou de mobilités géographiques. Rares sont les personnes qui exercent toute leur vie la même profession dans la même entreprise et au même endroit. Changer de voie au cours de sa vie professionnelle est le souhait exprimé par plusieurs jeunes. On voit même des personnes quitter un emploi stable et bien rémunéré pour commencer une nouvelle carrière répondant davantage à leurs aspirations personnelles. 

Retourner sur les bancs de l’école après plusieurs années d’activité professionnelle, la tâche n’est pas simple. Mais il s’agit souvent d’une étape nécessaire pour changer de métier. Nous avons  recueilli le témoignage de certains  intervenants concernés par la reconversion professionnelle. Mohamed Ali , un ancien professeur de physiques –chimie  s’est reconverti comme  directeur d’un jardin d’enfants où il occupe désormais un poste de manager. Mehdi , maitrisard en arabe , a finalement décidé de changer de cap. Il a poursuivi  une formation dans un centre hôtelier pour s’offrir enfin un restaurant qui marche à merveille. Nadia, institutrice, a eu du mal à être recruté. Maîtrisant bien l’anglais et l’allemand, elle s’est reconvertie en guide touristique. Hédi,  après une dizaine d’années comme caissier dans une entreprise, est retourné à l’école où il prépare un diplôme en marketing digital. Pendant des années, Leïla a été coiffeuse. Un métier qu’elle a toujours aimé. Après avoir travaillé dans quelques salons, elle crée le sien. Mais l’affaire tourne mal. Elle finit par suivre une formation dans une école hôtelière. Elle voulait devenir réceptionniste. Finalement elle a été recrutée par un établissement hôtelier  L’exemple de Leïla est loin d’être un cas isolé. Plusieurs  demandeurs d’emploi  changent  de métier pour sortir du chômage. Et dans un cas sur deux, la reconversion constitue la seule issue pour retrouver du travail. 

Une autre raison qui pousse les jeunes à changer de travail est l’absence d’opportunités d’évolution au sein de leur entreprise ou autre lieu de travail. Il arrive en effet fréquemment que l’on soit engagé pour un certain poste et que malgré notre désir d’évoluer et d’obtenir plus de responsabilités cela soit impossible. Un autre facteur qui pousse pas mal de monde à se reconvertir et changer de lieu de travail est celle de la mauvaise ambiance au sein de l’équipe de travail. Effectivement la satisfaction professionnelle dépend en grande partie des relations avec les collègues de travail. Le contenu du travail en tant que tel peut être aussi satisfaisant et épanouissant que possible, si l’on ne se sent pas bien au sein de son équipe, cela constitue une raison suffisante pour vouloir s’en aller

Adapter les qualifications aux besoins du marché du travail

La reconversion professionnelle est une option qui attire de plus en plus d’individus à notre époque. Il y a 50 ans, lorsqu’on entrait dans une entreprise ou dans tout autre secteur de travail, c’était pour y rester, cela n’est plus vrai aujourd’hui. Se pose alors une importante question, à savoir le pourquoi de ce phénomène, c’est-à-dire, de comprendre les raisons qui poussent à tant de changements au cours d’une carrière. Le directeur du Centre d’orientation et de reconversion professionnelle (CORP), Youssef Fenira,  a souligné dans une émission radiophonique  que « 145 000 offres d’emploi ne trouvent pas  satisfaction en Tunisie. Un nombre important de chercheurs d’emploi ont un diplôme qui ne leur permet pas de trouver un job à cause de la saturation de leur secteur.  D’un autre côté, de nombreux métiers émergent en Tunisie et les entreprises peinent à trouver les personnes adéquates.»  Il indique  que  « Le centre d’orientation et de reconversion professionnelle vise à créer la première plateforme en Tunisie dont l’objectif est de rapprocher les qualifications des jeunes chercheurs d’emploi aux besoins exprimés par les entreprises sur le marché du travail. Il met à disposition des conseillers formés spécialement pour cette mission selon des programmes importés de plusieurs pays tels que l’Allemagne et adaptés à la réalité du marché tunisien .L’idée est donc de proposer aux chercheurs d’emploi de se reconvertir, d’aller  vers de nouveaux métiers.    Les formations de reconversion suivent le modèle allemand de l’alternance, avec une semaine de cours et deux semaines au sein de l’entreprise afin de permettre une acclimatation et l’encrage du sentiment d’appartenance de l’employé pour sa nouvelle société. De ce fait, la reconversion professionnelle s’impose parmi les alternatives sérieuses dans la lutte contre le chômage. 

Le CORP adopte un processus performant qui garantit l’embauche en passant par un ensemble d’étapes interconnectées du dépôt du CV, aux entretiens avec les conseillers jusqu’à la proposition du poste, l’accompagnement lors du stage entreprise avant de signer le contrat d’embauche. Du coté de l’entreprise, le centre garantit, pour tout descriptif de poste, une «short list » des 5 meilleurs profils correspondant au besoin annoncé. Chaque candidat bénéficie automatiquement d’une formation en « Soft Skills » (comportement au sein de l’entreprise) afin de lui faire apprendre les principes clés de la culture d’entreprise, avant tout entretien » La durée de la reconversion professionnelle varie fortement en fonction de la nécessité ou non de suivre une formation. Si la reconversion est possible sans formation, le temps nécessaire pour y parvenir sera court, en général quelques mois suffiront pour trouver un nouvel emploi. Si par contre les compétences requises pour le domaine choisi nécessitent une formation, la durée de la reconversion sera généralement comprise entre 1 et 4 ans. Le CORP a pour vocation de rapprocher et d’adapter les qualifications des jeunes chercheurs d’emploi aux besoins du marché du travail. Ainsi, il œuvre via l’ensemble de ses services à outiller les chercheurs d’emploi pour l’amélioration de leur employabilité et travaille constamment à réaliser le matching adéquat entre le profil du candidat et les attentes des entreprises. Il présente des solutions concrètes aux problèmes de l’emploi dans le pays et répond également aux  réels besoins des entreprises. 

Kamel Bouaouina

Mots-clés: