Les Aigles de Carthage se relancent - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
18
2019

CAN 2017 / Tunisie –Algérie ( 2-1 )

Les Aigles de Carthage se relancent

Vendredi 20 Janvier 2017
نسخة للطباعة

Satde de Franceville. Temps chaud. Pelouse en bon état. Assistance assez nombreuse. Arbitre du match Bernard Camille (Seychelles)  
Joueurs avertis :
Mâaloul (Tunisie)
Guediuora et Meftah (Algérie)    Guediuo
Buts de : Msakni (50’) et Sliti sur penalty (66’) pour la Tunisie
Hanni (90+1) pour l’Algérie
Formation des équipes
Tunisie :
 Aymen Mathlouthi (Jridi), Hamdi Nagguez, Ali Mâaloul, Aymen  Abdennour, Syam Ben Youssef, Mohame Amine Ben Amor, Ferjani Sassi, Wahbi Khazri (Yacoubi), Naïm Sliti, Youssef Msakni, Ahmed Akaïchi (Yassine Khenissi)
Algérie :
 Asselah, Ghoulam, Mandi, Bensebaini, Meftah,  Ben Taleb, Ghezal (Boundejah), GuediuoraBrahimi (Hanni), Mehrez, Slimani

La Tunisie a remporté une très précieuse victoire dans le décisif match qui l’a opposée à l’Algérie sur le score de (2-1) au terme d’un match disputé de bout en bout même si techniquement le derby maghrébin ne fut pas d’une haute facture technique. Une victoire qui la réhabilite de sa défaite en match d’ouverture contre le Sénégal et surtout la relance dans la course pour une place en quart de finale. Un point à mettre à l’honneur des deux équipes c’est que malgré l’importance de l’enjeu ont négocié comme prévu les débats avec beaucoup d’engagement mais sans pour autant verser dans le jeu brutal.
Quand Methlouthi sauve les meubles
Pour revenir au match notons que la formation tunisienne avait la même composition à un élément près que celle qui fut alignée devant le Sénégal. Les deux équipes en quête de victoire ont évolué avec un esprit  conquérant cherchant à piéger d’emblée à marquer le but libérateur. Les Algériens ont été les premiers à mettre la pression sur une défense tunisienne assez fébrile en ce début de match à l’image d’un Abdennour, lequel toujours aussi cafouillant  concède un dangereux coup franc et Methlouthi a dû se déployer à fond pour dégager en corner le tir en force de Ben Taleb (6’). Dominé durant dix bonnes minutes, le onze national parvint à desserrer l’étau algérien  avant de menacer à son tour le gardien Asselah qui remplaça son coéquipier Mboulhi, blessé. Au fil des minutes le jeu gagna en intensité  et tour à tour les deux gardiens sont fortement sollicités. C’est ainsi que Methlouthi au prix d’un remarquable reflexe parvint à effacer un but tout fait en repoussant du pied sur la ligne une balle piquée de la tête par Slimani. La Tunisie se créa à son tour une belle opportunité de but sur corner botté par Kharzi, la balle dans sa trajectoire frôla la ligne du but mais ne trouva aucun joueur tunisien pour la mettre dans les filets  (21’). Mais c’est l’Algérie quoique sporadiquement qui alla  s’avérer plus entreprenante et Methlouthi qu’on peut considérer à juste titre comme étant l’homme du match qui se distingua de nouveau en sauvant un but tout fait sur un tir tendu de Slimani (23’)
L’opportunisme tunisien
Le onze national qui  pêcha par une manifeste indigence offensive face au Sénégal en dilapidant, ce jour là, pas moins de six belles opportunités de scorer se rebiffa et afficha cette fois un opportunisme de bon aloi qui lui a permis de prendre l’avantage à la marque suite à une belle action entre Sassi et Msakni dont le tir fut détourné par un défenseur algérien dans ses propres filets (50’). Sur sa lancée la Tunisie ajouta un deuxième but sur un penalty sanctionnant une faute de la défense sur Khazri à l’intérieur de la surface de réparation. Ce fut à la 66 lorsque Khazri, à l’affût subtilisa une balle que Ghezal voulait remettre à son gardien pris de vitesse le défenseur algérien  crocheta Kharzi et le penalty justement accordé fut botté avec succès par Sliti. La Tunisie aurait pu ajouter un autre but par Sassi (76’) avant de fléchir dans les dernières minutes de la rencontre ce qui a permis à l’Algérie de réduire le score dans le temps additionnel par Hanni. Mais les carottes sont déjà cuites pour les « Fennecs ».

 Ameur KERKENNI

 

 Leekens :
«Des cadeaux à l’adversaire !»

Le sélectionneur  de l’Algérie George Leekens a été déçu par la défaite et surtout par le rendement de ses joueurs hierface à la Tunisie :
«Nous avons bien commencé  le match en se créant plusieurs occasions de but. Après, il faut reconnaitre qu’on ne peut pas gagner un match lorsqu’on offre deux cadeaux à l’adversaire.»
a-t-il déclaré au micro de beIN Sport.