« Les frontières de l’invisible » ouvriront le bal - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 19 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
20
2018

« Ness El Fen » affiche son programme

« Les frontières de l’invisible » ouvriront le bal

Vendredi 6 Janvier 2017
نسخة للطباعة
« Les frontières de l’invisible » ouvriront le bal

 

Les dates des différentes et habituelles manifestations qui seront organisées en 2017 par l’Association « Ness El Fen », dirigée par Sihem Belkhodja, ont été dores et déjà communiquées. Ces grands  rendez-vous incontournables   ouverts principalement aux jeunes, mais aussi aux moins jeunes, sont ceux de « Al Kalimat », de «Doc à Tunis » et des « Rencontres chorégraphiques de Carthage. » Et en guise d’introduction à ces manifestations, « Les frontières de l’invisible », la nouvelle création de Sihem Belkhodja, datant de 2016, sera donnée dans plusieurs villes de la Tunisie au cours de ce mois de janvier 2017 avec la projection du film « Fabrica » et de débats publics. 

 

D’une durée de 60 minutes, ce spectacle dont la chorégraphie et la scénographie sont signées Sihem Belkhodja, réunit neufs jeunes danseurs et danseuses. Dans sa présentation, il est indiqué que c’est « une pièce âpre, taillée à vif dans la chair d’une humanité ravagée par les convulsions de l’histoire, mais aussi illuminée par les éclairs d’une pulsion irrépressible, d’un instinct de survie poussé à son paroxysme. » C’est également et toujours cette même présentation succincte « une danse éperdue, écartelée entre des pôles contraires, balafrée ; une danse intransigeante qui appuie là où ça fait mal, là où ça fait sens : pas de salut possible sans briser les limites, chambouler les repères, aller au-delà des apparences, des certitudes, des habitudes, afin d’explorer les champs du possible, au-delà des frontières, de toute frontière. » Un spectacle qui s’annonce très fort et captivant. Et du côté des rendez-vous annuels de « Ness El Fen », la manifestation « Al Kalimat » ou « Les mots qui dansent » sous la direction artistique de Faouzia Zouari, aura lieu du 8 au 12 mars 2017. La littérature, la poésie, la philosophie, les débats d’idées traiteront du thème de la faille dans la cité. Et du 5, au 9 avril, c’est « Doc à Tunis » qui s’annoncera. Cette nouvelle édition sera plus engagée que jamais, si elle ne l’a pas été auparavant, avec un focus sur la photographie. Enfin ? Tunis sera la capitale de la danse du 3 au 7 mai, à l’occasion de la nouvelle édition des Rencontres chorégraphiques de Carthage. Du pain sur la planche pour les amoureux des mots, du cinéma documentaire militant et de la danse, comme de bien entendu.

 Lotfi BEN KHELIFA