Clausen :"Après plus de 15 ans de carrière dans trois continents, "on découvre" en Tunisie que je ne suis pas habilité à exercer le métier d'entraîneur !» - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Jan.
19
2020

Qui cherche à déstabiliser le CSS?

Clausen :"Après plus de 15 ans de carrière dans trois continents, "on découvre" en Tunisie que je ne suis pas habilité à exercer le métier d'entraîneur !»

Dimanche 25 Décembre 2016
نسخة للطباعة
Qui cherche à déstabiliser le CSS?: Clausen :"Après plus de 15 ans de carrière dans trois continents, "on découvre" en Tunisie que je ne suis pas habilité à exercer le métier d'entraîneur !»

Au delà du plus que l'entraîneur argentin Nestor Clausen pourrait ou non apporter à l'équipe sfaxienne et c'est l'avenir, seul, qui nous devrait nous éclairer sur l'efficience de son travail, l'on ne pourra pas ne pas s'étonner de voir la Direction Technique Nationale refuser l'octroi de la licence technique au technicien argentin sous prétexte que son dossier ne comporte pas une attestation en bonne et due forme. Si vraiment il ne possède pas comme l'affirme cette instance du football national le diplôme d'entraîneur requis pour veiller sur les destinées tecdhniques du CSS, comment se fait il qu'il a pu entrainer de nombreuses équipes aussi bien en Amérique latine, en Europe et en Asie. L'attestation du diplôme fédéral argentin que possède Clausen que le CSS a récemment envoyée à la DTN vient d'être de nouveau rejetée. L'instance a argué son refus par le fait qu'il s'agissait d'une simple attéstion et non d'une copie conforme du dit diplôme.

Toujours est-il que le refus de la DTN d'accorder à son entraineur la licence technique requise a été dénoncé par les clubistes sfaxiens et qualifié comme étant une manoeuvre visant à perturber la marche de l'équipe.

De son côté Nestor Clausen a fait à l'issue du match contre l'USTa une déclaration à la presse dans laquelle il s'est dit à la fois étonné et déçu de a décision de la DTN "Après une carrière de plus de quinze ans au cours de laquelle j'ai entraîner des équipe de renom éparpillés sur trois continents je découvre en Tunisie que je ne suis pas habilitété à exercer mon métier d'entraîneur. Il s'agit là d'une histoire de mauvais goût et si les choses vont continuer de la sorte je n'aurai qu'à plier bagages et partir

Ameur KERKENNI

Mots-clés: