L’opposition dépose la motion de destitution de Park - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 19 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
19
2018

Corée du Sud

L’opposition dépose la motion de destitution de Park

Dimanche 4 Décembre 2016
نسخة للطباعة

Les trois partis d’opposition en Corée du Sud ont présenté hier au Parlement leur motion de destitution de la présidente Park Geun-hye, impliquée dans un scandale de trafic d’influence.

Ils espèrent un vote vendredi prochain, une fois achevé l’examen du texte par le secrétariat du Parlement, ce qui devrait être une formalité.

La motion, signée par 171 des 300 députés, affirme que Park Geun-hye a violé la Constitution et le code pénal par abus de pouvoir.

«Nous proposons par la présente une procédure de destitution pour préserver la Constitution et rétablir l’ordre constitutionnel en retirant son mandat à la présidente Park Geun-hye», est-il écrit dans la motion.

Les signataires affirment exprimer la volonté souveraine du peuple, illustrée selon eux par les vastes manifestations contre la présidente.

Les trois partis d’opposition, qui contrôlent au total 165 des 300 sièges de députés, auront besoin des voix de 28 parlementaires du parti Saenuri, la formation de Park Geun-hye, pour atteindre la majorité des deux tiers nécessaire à l’adoption de la motion de destitution. Sept élus indépendants et le président du Parlement monocaméral devraient soutenir leur initiative.

Park Geun-hye est impliquée dans un scandale de trafic d’influence qui s’est développé autour d’une de ses proches amies, Choi Soon-sil, et dont les ramifications s’étendent jusqu’aux grands conglomérats sud-coréens, les «chaebols».