Moins d’olives, moins d’huile… - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 16 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
17
2018

La production des olives pour la saison 2016-2017 en baisse de 20%

Moins d’olives, moins d’huile…

Jeudi 17 Novembre 2016
نسخة للطباعة
Moins d’olives, moins d’huile…

 

La récolte des olives de la saison 2015-2016 a atteint environ 700 000 t d’olives soit l’équivalent de 140 000 t  d’huile, dont prés de 98 000 t ont été exportés rapportant des recettes de l’ordre de 137 millions de dinars (MD), selon des statistiques publiées hier, par le ministère de l’Agriculture de la pêche et des ressources hydrauliques. 

Pour la saison 2016/2017, le département prévoit une baisse de la production des olives de 20% en comparaison avec la dernière saison, oscillant entre 500 et 550 000 t , soit l’équivalent en huile d’olive de 100 à 110 000 t. La production sera répartie entre 40 % au Nord, 28% au centre, 17% au Sud, 12% à Sfax et 7% au Sahel.

Au cours de la saison agricole 2015-2016, la situation générale des oliveraies a été marquée par des conditions climatiques difficiles, avec un déficit pluvial pendant le printemps et la canicule, pendant la saison estivale, ce qui a eu un impact négatif sur les oliveries du Sud 

En ce qui concerne la situation phytosanitaire des oliveraies, la campagne nationale de lutte contre les fléaux attaquant les oliviers a permis de traiter contre l’Xylella Fastiduosa, 250 000 arbres , dont 85 000 oliviers dans le gouvernorat de Sfax et 185 000 dans les gouvernorats de Médenine, Gabes, Sfax et Sousse. 

Concernant les besoins en main d’œuvre, la nouvelle saison devrait nécessiter l’emploi de entre 50 et 60 000 ouvriers et offrir entre 6 et 7 millions journées de travail. En outre, 700 nouvelles huileries parmi 1700, ouvriront leurs portes pour la transformation de la récolte. La capacité de stockage de l’huile atteindra 390 000 t, dont 170 000 tonnes détenue par l’Office national de l’huile (ONH). 

S’agissant de la récolte des olives de table, elle varie entre 22 et 24 000 t, avec une régression de 10%, par rapport à la dernière saison et est répartie entre 70% au Nord, 14% au Sud, 13% au centre et 3% au Sahel.