Pour sauver les archives de la Rachidia - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Sep.
21
2019

Une campagne de soutien vient de voir le jour

Pour sauver les archives de la Rachidia

Mardi 15 Novembre 2016
نسخة للطباعة
Pour sauver les archives de la Rachidia

 

Une opération de "crowdfunding" animée par un collectif d'associations vient de voir le jour au profit de la Rachidia. En effet, l'Institut de musique tunisienne vise par ce biais à sauvegarder et restaurer ses archives tout en créant une bibliothèque numérique et un studio de consultation. Une initiative à suivre et soutenir...

 

Fondée en 1934, la Rachidia est l'un des monuments de la musique tunisienne et avait été créée pour conserver et sauvegarder le malouf, un genre musical arabo-andalou.

Depuis sa création jusqu'à nos jours, la Rachidia a ainsi accompli un immense travail de compilation et réuni des archives, des documents ainsi que des instruments de musique. Ce fonds d'une grande importance est actuellement menacé et dans quelques cas en état de dégradation.

Une première initiative avait été prise par la Rachidia et ses partenaires en avril 2016 qui consistait à effectuer en trois mois la restauration des archives de l'institut pour la période 1934-1956. Cette première opération est aujourd'hui accomplie et pousse la Rachidia à poursuivre cette tâche gigantesque en lançant une nouvelle initiative qui consistera à sauver les archives de la période 1957-2016.

Six associations en appui de l'Institut du Malouf

C'est en ce sens que l'Institut de la musique tunisienne vient de lancer une opération de "crowdfunding" afin d'identifier de potentiels donateurs sur Internet. C'est avec l'appui enthousiaste d'un collectif d'associations de la société civile que ce projet vient de voir le jour pour tenter de mobiliser la somme de 5000 euros. Ce sont les associations et entreprises culturelles Aswar el madina, Carthagena, Dar Ben Gacem, Doolesha et Enauvator qui ont apporté leur soutien à la Rachidia pour la réalisation de cette collecte de fonds dont l'objectif est de sauvegarder et restaurer les archives de l'institut.

Plus largement, les fonds mobilisés devraient servir à sauvegarder les archives menacées par la dégradation et aussi permettre de créer une bibliothèque numérique ainsi qu'un studio pour consulter ce fonds relatif au malouf tunisien. En effet, la numérisation de ces archives devrait constituer un pas décisif dans leur sauvegarde.

82 ans et toutes ses ambitions

Les donateurs potentiels sont invités à effectuer leurs dons afin qu'en deux mois la somme visée soit réunie. Ces donateurs obtiendront diverses gratifications qui vont d'une invitation à un concert à un abonnement annuel pour les spectacles de la Rachidia. 

Cette sympathique initiative de la vénérable vieille dame de la chanson tunisienne vient à point pour souligner le travail en cours pour la modernisation de cet institut qui a vu passer les plus grands artistes lors de ses 82 années d'existence. Actuellement dirigée par Hédi Mouhli, la Rachidia poursuit sa progression de diverses manières car, outre cette mobilisation pour les archives, l'institut a profondément rénové ses méthodes d'enseignement et consolidé sa présence dans plusieurs régions.

Bon vent à la Rachidia et ses artistes!

Hatem BOURIAL