L'armée reprend un quartier de l'ouest d'Alep - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 26 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
26
2018

Syrie

L'armée reprend un quartier de l'ouest d'Alep

Dimanche 13 Novembre 2016
نسخة للطباعة
Dix-huit terroristes tués dans des raids aériens turcs
Syrie: L'armée reprend un quartier de l'ouest d'Alep

L'armée syrienne a repris hier aux insurgés le quartier de Dahiyet al Assad, dans l'ouest d'Alep, dont ils s'étaient emparés voici deux semaines, ont rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et un chef rebelle.

L'armée de Bachar al Assad et ses supplétifs ont progressé en plusieurs points de la lisière ouest de la ville cette semaine, bloquant l'offensive des rebelles destinée à briser le siège.

Les forces gouvernementales ont pris le village de Minian ainsi que des positions voisines, que les rebelles avaient conquis en octobre, précise l'OSDH.

Zakaria Malahifdji, chef du département politique de l'organisation rebelle Fastakim, à Alep, a confirmé la progression de l'armée du régime.

Le 28 octobre, les insurgés avaient lancé une contre-attaque destinée à briser le siège de la partie orientale de la ville, réussissant à progresser à l'intérieur de certains quartiers ouest. Après des gains initiaux, leur progression avait été stoppée.

Par ailleurs, l'armée turque a annoncé hier avoir tué 18 terroristes de l'Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie au cours des dernières 24 heures, dans le cadre d'une intensification de ses raids aériens contre cette organisation.

Quatre bâtiments et un véhicule utilisés par les terroristes de l'EI ont été détruits lors de ces attaques, ajoute l'armée turque dans un communiqué.

Cinq insurgés soutenus par Ankara et cinq terroristes de l'EI ont en outre été tués lors d'affrontements sur le terrain.

L'armée turque soutient des rebelles arabes et turkmènes syriens dans le nord de la Syrie, dans le cadre de son opération "Bouclier de l'Euphrate" lancé fin août.

 

Garanties de l'Onu

 Le ministère russe de la Défense a déclaré hier avoir besoin de la confirmation par la mission de l'Onu en Syrie de sa capacité à livrer une aide humanitaire à Alep avant de pouvoir accepter de nouvelles pauses dans les combats dans cette ville.

Moscou affirme que les précédentes trêves sur le terrain, destinées à permettre la livraison d'une aide humanitaire et l'évacuation des blessés et des civils, n'ont rien donné parce que les insurgés ont ouvert le feu sur quiconque tentait de partir des quartiers sous leur contrôle.

Les rebelles contestent cette vision des faits et assurent que c'est l'armée syrienne et ses supplétifs qui ont fait capoter les pauses humanitaires.

"Le ministère russe de la Défense sera prêt à envisager de nouvelles 'pauses humanitaires', à tout moment, dès que les représentants de la mission de l'Onu en Syrie confirmeront officiellement qu'ils sont prêts et peuvent livrer une aide humanitaire à la partie est d'Alep et qu'ils peuvent évacuer les blessés et les civils malades", a déclaré le général Igor Konachenkov, du ministère de la Défense.

Mots-clés: 

Articles liés